finitzerfamily.wifeo.com

Le site de la famille Finitzer

Son Histoire et sa Généalogie à Alteckendorf

 
 

 

 Le Testament de Jacques Finitzer et Marie catherine Burger

 

 Le document que l'on pourra lire plus bas est une lettre trouvée dans le Contrat de Mariage du couple Finitzer Georges- Reinhardt Marguerite. Elle est datée du 5 décembre 1942 et a été envoyée par le clerc de notaire Barthel de l'étude notariale de Hochfelden à Finitzer Georges (1881-1965) après le décès de sa mère, Burger Marie Catherine, survenu le 14 octobre 1942 à l'hospice de Bischwiller, après 16 années de veuvage.
  La pièce essentielle de cette correspondance est la copie du testament de Jacques et Marie Catherine Finitzer qui déshérite leur fils Georges suite à un conflit familial; ne lui laissant que le minimum prévu par la Loi. Ce testament date du 17 juillet 1913, alors que Finitzer Jacob est âgé de 72 ans et son épouse Marie-Catherine de 63 ans. La cause exacte de la dispute entre les parents et le fils n'est pas clairement explicitée, mais ses derniers accusent Georges d'avoir manqué aux obligations qu'il avait visà vis d'eux; fait nié par le fils.  
Il semble que Georges Finitzer  soit aussi en conflit avec sa soeur Marie Catherine Finitzer (1883-1949) et avec son beau-frère Georges Kaeser (1876-1956) concernant des parcelles offertes à ce couple par Marie Catherine Burger.  Ce don est semble-t'il le remerciement ou le dédommagement de la mère à sa fille pour le fait d'avoir été hébergée au domicile du couple Kaiser.
 En effet, l'article deux du contrat de mariage de Finitzer Georges et de Reinhardt Marguerite daté du 26 mars 1907 règle la donation de la maison acheté par Finitzer Jacob en 1869. Cet article stipule pour Jacob et Marie Carherine la jouissance à vie d'une partie de ce logis. Or, à une date qui n'est plus connue, Burger Marie Catherine s'installe chez sa fille. Peut-être vers 1934 pour laisser la place à son petit-fils Finitzer Georges (1909-1984) et à son épouse Geyer Caroline (1914-1992) qui reprennent à leurs noms la maison et qui s'installent dans la partie jusqu'alors réservée à Marie Catherine Burger. Ce déménagement est donc en contradiction avec le contrat de 1907. Il est donc juste que la mère en 1938 offre une part de ses biens à sa fille pour avoir été accueillie chez cette dernière. Mais ce don est en contradiction avec le testament de 1913 qui stipule que les possessions du couple Finitzer- Burger ne doivent être partagé entre les enfants qu'après le décès des deux parents...

Premier feuillet.

 

Deuxième feuillet (recto)

 

Deuxième feuillet (verso)

 

Transcription de cette correspondance en écriture moderne. 

 

Hochfelden, den 5./12.1942

Herr Finitzer

 

Anliegend übersende ich Ihnen eine Abschrift der letztwilligen Verfügung durch Ihre Eltern.

Ferner habe ich festgestellt:

A) dass der Wald im Bann von ??? an Josef Diebold, Sohn von Felix, Landwirt in Bossendorf verkauft worden ist.

B) und dass die Parzellen im Banne von Alteckendorf (siehe Kadasterauszug) an die Eheleute Kaeser,

Georg und Ehefrau Maria Katharina geb. Finitzer, verschenkt worden sind.

Die Akten sind durch Notar Schott in Buchsweiler am 26. November 1938 gemacht worden. 

Wenn Sie gelegentlich nach Hochfelden kommen können Sie auf’s Büro kommen damit ich mit Ihnen über diese Angelegenheit sprechen kann. Die mir übergebenen Schriften folgen anbei zurück.

Gruss

             Barthel

 

 ---------------------------------------------------------------------------------

Gemeinschaftlisches Testament der Eheleute Jakob Finitzer und Maria Catharina geb. Burger von Alteckendorf des Notars Dr. Jur. Jaeger in Hochfelden vom 17.Juli 1913.

Die Testamentarische Verfügungen lautet:  Wir widerrufen alle früheren Verfügungen. Wir vermachen uns wechselseitig die lebenslängliche, unentgeltliche Nutzniessung aus gesamten Nachlass des zuerst sterbenden. Wir setzen als Universalerben ein zu je einem drittel unsere drei Nachgenannten Kinder,oder deren Descendenten zu je einem drittel mit gegen??? Anwachsungsrechrecht, nämlich:

1. Jakob Finitzer, Ackerer,

2. Johann Finitzer, Ackerer,

3. Maria Catharina Finitzer, Ehefrau Georg Kaeser.

Alle in Alteckendorf wohnhaft.

Unser anderen Sohn, Georg Finitzer, soll fur seinen Pflichtteil aus unseren beiden Nachlässen funfzehnhundert Mark erhalten, zahlbar neunhundert Mark nach dem Tode des Ehemannes und sechshundert Mark nach dem Tode der Ehefrau. Wir setzen genannten Georg auf den Pflichtteil, weil er die uns gegenüber in seinem Ehevertrag übernommene Güterbebauungspflicht nicht erfüllt.

 Unsere Nachlässe sollen erst nach dem Tode des letztversterbenden von uns, geteilt werden. 

 --------------------------------------------------------------------------------

Traduction :

 

Hochfelden, le 5 décembre 1942  

Monsieur Finitzer

Ci-joint une copie des dernières volontés de vos parents.

Ci-dessous, j’ai constaté:

A) que le bois sur le ban de ???( la rature fait que le mot est difficile à lire, il semble que Schwindratzheim ait remplacé Alteckendorf) a été vendu à Joseph Diebold, fils de Félix, cultivateur à Bossendorf.

B) et que la parcelle sur le ban d’Alteckendorf ( voir l‘extrait du cadastre) a été offerte au couple Kaeser Georges et Marie Catherine née Finitzer.

Les actes ont été enregistré par le notaire Schott de Bouxwiller le 26 novembre 1938.

Si vous venez prochainement à Hochfelden, vous pouvez passer au bureau, pour que nous puissions discuter ensemble de cette affaire.

Veuillez me renvoyer les autres documents joints.

Salutations

Barthel

 

----------------------------------------------------------------------------------

 

 Testament commun des époux Jacob Finitzer et Maria Catharina née Burger d’Alteckendorf du Notaire Dr. jur. Jaerger de Hochfelden du 17 juillet 1913.

La disposition testamentaire indique:

" Nous rappelons toutes les précédentes dispositions.

Nous instituons, d’une manière réciproque, l’usage à vie, de la succession du premier décédé.

Nous instituons en tant que légataires universels, chacun pour un tiers nos trois enfants, ci-dessous dénommés, ou leurs descendants pour chacun un tiers [???].

1. Jacques Finitzer, cultivateur

2. Jean Finitzer, cultivateur

3. Marie Catherine Finitzer, épouse Georges Kaeser

Tous domiciliés à Alteckendorf.

Notre autre fils, Georges Finitzer, reçoit de nos successions sa réserve héréditaire* de 1500 Marks, 900 Marks après le décès de l’époux et 600 Marks après le décès de l’épouse.**

Nous plaçons le dénommé Georges sur la réserve testamentaire, parce qu’il n’a pas respecté envers nous les obligations inscrites dans son contrat de mariage concernant la donation de la maison***.

Nos biens ne doivent être partagés qu’après le décès du dernier d’entre nous."

-----------------------------------------------------------------------------

Remarques:

**La réserve héréditaire est le minimum légal de l’héritage que la loi réserve aux conjoints, aux descendants ou aux parents. 

** En 1913, 1 Mark valait 1.25 Franc. On obtient ainsi un montant de 1875 Francs de réserve héréditaire dont  1125 francs après de décès de l'époux et 750 Francs après le décès de l'épouse.

*** Finitzer Georges conteste le fait de ne pas avoir respecté ses obligations envers ses parents. On peut voir ci-dessous écrit de sa main le mot "wenden" signifiant "quand donc" (au bas du recto du deuxième feuillet)


 

 

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement